Trottoirs à lithophyllum : une algue refuge le long des rochers

Mis à jour : mai 24


Le Lithophyllum est une algue calcaire aux nuances de rouge, de rose et de blanc, qui peut construire localement des corniches le long des rochers, au niveau de la zone de déferlement des vagues, et former des « trottoirs » aussi durs que de la roche.

Il est revêtu de petites lamelles dressées et abrite de nombreuses alvéoles où vivent une multitude d’organismes.


Dans certains sites de Méditerranée occidentale, l'algue a formé des bioconstructions remarquables (grands encorbellements ou trottoirs) notamment dans les îles provençales et en Corse (Scandola). Les plus grands ont nécessité plusieurs siècles voire un millénaire de stabilité du niveau marin pour s'édifier.


L'encorbellement à Lithophyllum byssoides est formé de 3 parties distinctes, dont seule la couche supérieure la plus externe est vivante. La partie interne morte est un mille-feuilles de lamelles calcaires superposées et indurées par diagénèse (les sédiments se consolident pour former une roche dure). La partie inférieure est érodée et colonisée par de nombreux organismes qui y trouvent refuge.

L'encorbellement est très sensible au piétinement, à l'eutrophisation et aux pollutions notamment par les hydrocarbures, les tensio-actifs et les macro-déchets, ce qui a conduit les gestionnaires à inscrire Lithophyllum byssoides sur les listes d'espèces en danger ou menacées. Néanmoins, du fait de la croissance assez rapide de cette espèce, une zone affaiblie peut se régénérer en 2 ans si les conditions sont bonnes.



Posts récents

Voir tout